Echanges avec l’association Alé Vini Guadeloupe : vers une synergie Outre-Mer ?

Alé Vini est l’association guadeloupéenne du « retour au pays ». Désireux d’en savoir plus sur l’initiative similaire que nous menons à la Réunion, Yann Ceranton président d’Alé Vini, s’est entretenu avec Lindsay Gopal, présidente de Réunionnais de retour au péi. Cet échange a été l’occasion pour nos associations de discuter des projets respectifs que nous menons, mais aussi d’envisager une collaboration afin de mutualiser nos efforts pour le retour des ultramarins.

Parcours de Yann Ceranton, président d’Alé Vini 

Yann Ceranton, Président d’Alé Vini (crédit photo: Rémy Ramin)

A 36 ans, Yann Ceranton est directeur de services dans une Mairie de la Guadeloupe. Il a effectué une bonne partie de son cursus aux Antilles.

C’est à l’occasion de son premier cursus universitaire en Informatique, qu’il connaît une courte expérience de mobilité en Hexagone. Il n’en garde pas de très bons souvenirs, lui qui habite à Saint Denis (93) pendant la période des émeutes de 2005. 

De retour au pays,  il entreprend un nouveau Master, cette fois-ci en Droit Public, un domaine qu’il choisit pour coller au plus près des besoins du territoire.

Comment est née l’initiative Alé Vini 

C’est lors d’un dîner que Yann et ses amis font face à un constat alors qu’ils se questionnent sur le devenir de leurs camarades du lycée : la plupart ne sont pas revenus en Guadeloupe. Ils déplorent par ailleurs l’inexistence d’étude sur le retour au pays. Yann décide alors de constituer un groupe avec les volontaires, issus de la société civile et désireux d’œuvrer pour le retour des forces vives au pays.

Après avoir rédigé un courrier et frappé à la porte d’acteurs politiques, Yann est entendu par le député guadeloupéen Olivier Serva, qui se montre sensible à la démarche. A sa grande surprise, ce dernier lui propose de rencontrer Annick Girardin, alors Ministre des Outre-mer, à l’occasion de sa visite en Guadeloupe (Avril 2019). Connaissant déjà la démarche d’Alé Viré, celle-ci l’invite à se rapprocher de l’association martiniquaise du retour au pays, pour répliquer l’initiative en Guadeloupe.

La démarche de Yann visait au départ à demander aux institutions de jouer leur rôle d’accompagnement au retour. Aujourd’hui, c’est avec l’association qu’il a lancée qu’il poursuit ce combat.  

Alé Vini, Guadeloupe : association du retour au pays

Officiellement créée depuis décembre 2019, l’association Alé Vini a pour objet de favoriser le retour des forces vives en Guadeloupe, lutter contre le dépeuplement et valoriser les atouts du territoire.

Les projets menés par Alé Vini 

Un des premiers projets mené par Alé Vini est l’enquête retour au pays : un questionnaire en ligne, diffusé entre Janvier et Avril 2020 qui a recueilli pas moins de 1000 réponses. L’enquête a ainsi permis de mettre en évidence des éléments tels que le manque d’adéquation entre le parcours mobilité emprunté et les débouchés possibles sur le territoire. Les résultats de cette enquête ont fait l’objet du premier Webinaire organisé par Alé Vini.

Depuis, l’association a proposé d’autres webinaires tels que :

  • Réussir son retour au pays dans la Fonction Publique
  • Réussir son retour au pays en créant son entreprise

L’objectif d’Alé Vini est aussi de mettre en place un réseau permettant aux guadeloupéens qui souhaitent revenir, de bénéficier d’informations et d’accompagnement dans leurs démarches.

Une idée similaire : la plateforme d’accompagnement des candidats au retour

Lors de l’échange entre nos 2 associations, nous avons constaté des réflexions et des idées similaires. Un de nos souhaits communs est de rendre visible auprès des recruteurs le vivier d’ultramarins désireux de revenir.

L’association Alé Vini Guadeloupe est bien avancée sur le sujet car elle a travaillé avec Pôle Emploi Guadeloupe à la mise en place d’une plateforme numérique d’accompagnement des “candidats au retour”.

Pôle Emploi et Alé Vini Guadeloupe pour le projet de plateforme numérique d’accompagnement au retour

Constatant le bénéfice que pourrait permettre la mutualisation de nos travaux pour faciliter le “retour au pays” des ultramarins, nos associations discutent d’une collaboration. Affaire à suivre… 

Pour en savoir plus sur l'association Alé Vini Guadeloupe, rendez-vous sur leur page Facebook. Merci à Yann Ceranton pour nos riches échanges sur le retour au pays !

Lindsay Gopal

Je savoure les retrouvailles avec mon île après 10 ans passés loin d'elle. Mon retour a été l'occasion d'expérimenter l'entreprenariat et de m'investir dans des projets qui ont du sens. Avec cette initiative, j'espère apporter ma pierre à l'édifice pour faciliter le retour au péi.